Mis à jour le 15/09/21

Liens utiles :

Accueil | Adresse postale | Flux RSS Flux RSS
Vous êtes ici : Accueil Conférences 2012 Joseph Godon
42 784 visiteurs depuis le 12/05/14

Joseph Godon

Le 18 avril 2012

Pierre Lemaître

Naissance à Havricourt le 1er janvier 1858.

  • Père charron
  • Ecole des Frères de Cambrai et logé chez un oncle assez sévère.

Fuite et retour à la maison.

  • Bonnes études à Havrincourt.

Un cousin, le futur Supérieur de l’Institution Notre Dame de Cambrai, l’accueillit à Saint Amand au Collège Notre Dame des Anges.

Vocation : Petit Séminaire de Cambrai et non Arras (Influence du chanoine Foulon). Etudes brillantes.

Facultés catholiques de Lille. (1 an seulement)

Nommé Professeur à Notre Dame Cambrai en septembre 1878 pour un stage de 3 ans

Rue Saint Fiacre ! L’abbé Foulon est nommé Supérieur.

Grand Séminaire : octobre 1882 pour faire sa théologie.

Ordonné prêtre en le 29 juin 1885 et fut désigné Professeur (Maths, Physique, Chimie et Sciences Naturelles)

Première passion : la botanique :

  • Exposition d’un herbier au Concours agricole de Carnières : médaille d’honneur puis, quelques années plus tard, hors-concours.
  • 1888 : membre du Comice Agricole (jury)
  • 1891 : Membre de la Société Géologique du Nord.
  • 1888 1897 : Publication dans le tome 44 de la Société d’Emulation de « la Flore du Cambrésis. Distribution géographique des espèces », et dans le 51, « Disparition de quelques plantes des fortifications de Cambrai ». – Caractère scientifique de la Société d’Emulation.

Nouveau bâtiments de Notre Dame en 1901

Il fit prévoir deux salles spécialisées dans les sciences naturelles (collections, usage de microscopes, TP d’observations, vitrines – salles typiques des exigences de la pédagogie de l’époque – Evolution depuis).

Enseignant en classe mais aussi sur le terrain. Deuxième passion : la géologie

  • Après les plantes, il étudie les insectes et surtout la géologie.
  • Trouvaille de 1er ordre à Saint Druon : dans une carrière, mine de fossiles : os de rhinocéros, mammouths, équidés, spermophiles (sortes de marmottes).
  • En 1907, Il remit ses objets au musée Gosselet de Lille puis, en 1908, une collection unique de mollusques d’eau douce au Musée d’Histoire Naturelles.
  • Constitution de collections qui vont être classées. Insectes, oiseaux, fossiles …
  • De 1910 à 1932 : Organisation d’excursions dans le Cambrésis pour la Société Géologique.

Publications :

  • 1909 : « Caractéristiques de la flore du département du Nord ».
  • 1910 : « Promenades botaniques dans l’Avesnois ».
  • 1912 : « Crustacés amphipodes des eaux douces de la Région du Nord ».

Guerre 14- 18

Notre Dame est occupée par les Allemands

  • Engagé comme infirmier bénévole – Les officiers allemands sont impressionnés par ses collections.
  • Les Allemands emportent des cartes (géologiques) auxquelles Joseph tenait.
  • Soupçonnés d’espionnage, les Professeurs sont priés de quitter Notre Dame.
  • Les collections sont préservées – mais emportées à Valenciennes – Difficultés de récupération.
  • Services paroissiaux : Ramillies, Masnières, Escaudoeuvres.
  • Aumônier d’un train sanitaire sur Valenciennes : le Dr Dancourt et lui ont été enfermés : 24h – 15 morts

Après guerre :

  • Retrouve Notre Dame
  • Chargé des œuvres de Sainte Elisabeth (Eglises dévastées)
  • Nommé chanoine en 1919
  • Nommé chanoine titulaire de la cathédrale en 1928.
  • Trois petites études. St Géry était à ciel ouvert – Les maisons de la place en ruine : - « Florule de nos ruines » - 127 plantes appartenaient à 32 familles

- « Colonies d’hélices méridionales installées dans le Cambrésis et ses limites ».

- Originaires du Midi et « colonisant » surtout les prés.

- « Destruction d’un monument mégalithique dans le Nord » -

- Arleux – détruit par Allemands en 04/18

1931 :

  • Vice président de la Société Géologique du Nord puis, Président.
  • 50ème année de professorat – Repoussa les honneurs (pour son jubilé 50 ans en 1935)
  • Proposition de Légion d’Honneur (Décédé avant)

1932 :

  • Le Jeudi Saint, 24 mars 1932, Joseph Godon, meurt. Son décès ne fut constaté que le samedi.
  • Funérailles à la Cathédrale le 29 mars 1932. Chants exécutés par une chorale dirigée par E Dartus.
  • « Sur les fossiles du tuf calcaire de Moislains »

Quelques phrases de Professeur :

  • « L’homme est un fabricant de sucre » - Fonction glycogénique.
  • « Un cadavre est un laboratoire de vie ».
  • « Celui qui voyage sans regarder autour de soi voyage comme une oie ».
  • « Au Monomatopa, un professeur a été pendu pour avoir enseigné à l’aide d’un manuel ».

M. Barrois, doyen de la Faculté des Sciences de Lille disait de Joseph Godon :

« Comme Professeur, nous avions tous pour lui ici la plus haute estime, en raison de qualité de ses élèves : il a eu des élèves excellents, et en grand nombre, ce qui est donné à peu de professeurs, et ce qui est la meilleure mesure de leur valeur et de leur dévouement »

M. Pruvost (examinateur du baccalauréat – successeur de M Barrois) :

« Les qualités du Professeur Godon ? dit-il. Elles ont, je le soupçonne, été un peu méconnues de ceux mêmes qui auraient dû en tirer orgueil. Développer le sens de l’observation sur les objets eux-mêmes et pas dans les livres ». « D’ailleurs, au baccalauréat, on reconnaissait de loin ceux qui avaient été formés par lui ».

Résultats :

  • De merveilleuses collections …
  • Découverte d’une centaurée (bleuet) qu'il croyait unique et qui auarait été nommée « Centaurea Godoni » (non reconnue par le Museum de Paris).
  • Une petite grenouille gris clair piqueté de noir – le Pélodyte ponctué.
  • Ossements très concentrés de fossiles de Saint Druon. Animaux de l’époque quaternaire – rhinocéros, éléphants, cheval, bœuf, renne, chien, renard bleu, hyène, putois, belette. Les ossements d’éléphants et rhinocéros appartenaient à des formes éteintes, les autres ont migré vers les hautes altitudes. Les os de l’arctomys, de spermophile (marmotte) sont ceux d’animaux qui, aujourd’hui se trouvent dans les steppes d’Asie.
  • Parmi ces ossements, J Godon a découvert un silex taillé, de forme moustérienne, du paléolithique supérieur.
  • Il reste une référence encore aujourd’hui.
  • Il fut un homme bon, modeste, opiniâtre, passionné, dévoué … Le vrai champ de ses périgrinations était notre région, le Cambrésis et ses régions frontalières.

Page mise à jour le 04/07/2021 à 12h21

Aucun commentaire
 

Espace membre

S'inscrire S'identifier

Pour accéder à votre espace membre, vous devez être inscrit.

Actualités

Chargement des actualités...

Statistiques

Aujourd'hui :

0 visiteur en ligne 0 visiteur en ligne
10 visiteurs aujourd'hui
8 Anglais 8 - 2 Français 2

Records :

2 visiteurs simultanément
le 04/06/2021 à 8h23
- - - - -
14 visiteurs le 01/07/2021

Retour en haut