Mis à jour le 26/11/21

Liens utiles :

Accueil | Adresse postale | Flux RSS Flux RSS
Vous êtes ici : Accueil La société Séance solennelle 2021
43 172 visiteurs depuis le 12/05/14

Séance solennelle 2021

DISCOURS D’OUVERTURE DE LA SEANCE SOLENNELLE DU 21 NOVEMBRE 2021

Monseigneur,

Dans la conclusion de sa conférence, prononcée lors de notre séance solennelle du 14 décembre 1975, Mgr Jenny, évoquant les successeurs de Mgr de Bryas au siège de Cambrai, nous disait :

« Fénelon fut son digne successeur, comme lui, archevêque pendant 20 ans. Mais, s’il devait le surpasser en prestige, en popularité, en science théologique, en vertu pastorale, il était comme son prédécesseur, et je l’espère ses successeurs, le signe de la présence et de la vitalité de l’Eglise à Cambrai. Des illustres évêques de cette longue histoire, gardons le souvenir pour le bien de notre vieille, chère et illustre cité cambrésienne, à laquelle nous sommes tous fiers d’appartenir ».

Nous n’en sommes pas encore, Monseigneur à garder votre souvenir puisqu’il y a peu de temps que vous êtes parmi nous mais vous vous êtes inscrit dans cette longue liste qui est bien antérieure à la création de notre société puisqu’elle commence il y a à peu près un millénaire et demi avec St Vaast et St Géry. Aujourd’hui, nous sommes très honorés que vous ayez accepté de présider notre séance solennelle comme l’ont fait si volontiers vos prédécesseurs et de prononcer la conférence. Vous en avez gracieusement admis le principe et la perspective et nous vous en remercions bien vivement.

Monsieur le Sous-préfet,

Mesdames, Messieurs,

C’est un grand plaisir pour moi de vous accueillir ce soir dans cette magnifique salle d’honneur de l’hôtel de ville aimablement prêtée par la municipalité et je ne saurais trop remercier ici Monsieur François-Xavier Villain maire de Cambrai et l’ensemble du Conseil municipal de l’attention qui nous est portée depuis la création de notre société il y a maintenant 217 ans: sollicitude qui s’est traduite l’an dernier par notre réinstallation dans les murs plus accueillants de la belle maison Falleur sur laquelle je vais revenir dans quelques instants.

De plus, vous avez tous remarqué que nous sommes environnés par l’histoire ce qui correspond tout à fait à nos activités. (référence à l’exposition De Gaulle en cours dans le salon d’honneur)

Après une année exécrable et mémorable sur le plan sanitaire et sur le plan des relations sociales, espérons que cette prochaine année 2022 sera moins éprouvante.

Je dois ici vous présenter les excuses de quelques invités membres d’honneur de notre société qui n’ont pu se joindre à nous:

Monsieur Jean-Marc SAUVE, vice-président honoraire du Conseil d’Etat,

Madame Meyer, présidente du tribunal judiciaire de Cambrai ainsi que

Monsieur Schwartz, Procureur de la République de Cambrai

Mais aussi nos collègues et amis que l’âge, l’état de santé, les handicaps ou l’éloignement géographique n’ont pas permis de participer à nos activités depuis quelques temps : Jean Doffe, Colette et Pierre Lebecq Maurice Leveugle, Bernard Machut, Gérard Nortier.

Louis Tillet, qui semble en bonne santé, est encore retenu malgré lui quelques temps dans la Cordillère des Andes, par ses activités de direction d’orchestre mais compte revenir d’ici peu parmi nous. /

Il est toujours aussi ingrat de présenter un rapport officiel, que fastidieux de l’écouter. Aussi je sollicite de votre part un peu d’indulgence pour celui qui doit aujourd’hui assumer ce devoir. D’avance, je vous en remercie mais je constate avec plaisir l’intérêt que vous nous portez tous par votre présence et beaucoup d’entre vous, même par votre fidélité.

En effet comme nos statuts et l’usage le prévoient, il m’appartient de dresser le bilan de la vie de notre société depuis notre dernière assemblée solennelle qui comme vous vous en souvenez s’était tenue au théâtre le 2 décembre 2018 sous la présidence de M. Thierry Hegay, sous-préfet de Cambrai.

Je commencerai donc par honorer brièvement nos anciens membres titulaires qui nous ont quittés depuis cette date:

Le Dr Bernard Meurisse le 5 avril 2019 à l’âge de 92 ans.

Avec le Dr Briffaut, il était celui de nos contemporains qui avait été le plus fidèle à notre société. Après avoir effectué ses études de médecine à Paris, il était revenu exercer à Cambrai comme médecin généraliste et spécialiste des voies digestives. Certains d’entre nous l’ont bien connu et louaient sa gentillesse.

Sa fidélité à notre société fut telle ; qu’il aura connu 6 présidents depuis le chanoine Thelliez sous la présidence duquel il avait été admis le 13 novembre 1966.

M. Pierre Legeay s’est éteint ce lundi 20 mai 2019 également à l’âge de 92 ans. Il était notre doyen d’âge. Pierre Legeay était entré parmi nous en effet le 23 novembre 1971 –le même jour que le chanoine Pierre De Vos- notre société étant à l’époque sous la présidence du Dr Duminil.

Assidu à toutes nos réunions, tout le monde appréciait sa convivialité, son humour et son esprit de répartie, parfois caustique. Son intérêt pour toutes les activités culturelles, historiques et musicales cambrésiennes était tel qu’il y entraînait ses proches, lors de leurs séjours cambrésiens. Mais un jour l’âge et la santé éloignent malgré eux, les plus fidèles de nos membres. Ayant été admis à la maison de retraite St Jean-Marie Vianney, il continuait de suivre nos activités et il se faisait lire par les siens avec attention nos derniers tomes de mémoires.

Michel Lefebvre, lui aussi nous a quitté le 12 décembre 2019. Natif de Tilloy, on peut dire que sa vie fut consacrée aux autres ; à sa sortie de l’Ecole normale il était revenu s’installer dans le Cambrésis où il exerça les fonctions de directeur d’école dans plusieurs communes de l’arrondissement. Il se consacra aux jeunes et à l’éducation populaire. Sa passion fut l’histoire locale et il est l’auteur des monographies de plusieurs villages du Cambrésis ainsi que d’une très intéressante étude sur la loge Thémis de Cambrai depuis ses origines. Michel Lefebvre était évidemment prédestiné à avoir sa place parmi nous. Il y fut admis le 26 septembre 2000. Il fut fondateur avec notre ami Bernard Machut de l’association Camerix et participa à de nombreuses recherches archéologiques. Comme cela est arrivé aussi pour lui, l’âge lui a apporté son contingent de douleurs et de handicaps. Ne pouvant plus participer activement à nos travaux, il demanda en 2012 à devenir membre correspondant. Il ne cessa de s’intéresser aux activités de notre société comme je l’avais constaté lors d’une des dernières visites que je lui avais rendues.

Enfin, nous avons dû voir partir aussi avec peine ce 18 avril le chanoine Michel Dussart. Entré parmi nous en 1986, parrainé par le chanoine De Vos, il aura marqué comme un certain nombre de prêtres l’histoire de notre société pendant ces 35 années de présence parmi nous. Son œuvre reste gravée dans nos tomes de mémoires. Il eut à cœur de participer activement jusqu’au bout à nos travaux. Chaleureux, inventif et dynamique, ses connaissances approfondies dans de nombreux domaines : liturgiques, théologiques, géographiques, historiques et dans le domaine de l’art lui avaient permis de coordonner la réalisation de remarquables tomes de nos mémoires tels que « Mémoire de Cambrai » à l’occasion du bicentenaire de notre société en 2004, puis « Visages de Fénelon » en 2015 pour le tricentenaire de la mort de notre illustre archevêque sans oublier son étude détaillée du tableau de Rubens de l’église Saint Géry. Atteint depuis quelques années en raison de son âge avancé par de nombreuses affections qui le condamnaient à subir des soins multiples et à des séjours hospitaliers pénibles il n’en gardait pas moins un vif intérêt pour nos activités et nous prodiguait toujours des conseils avisés. Son image dans nos mémoires personnelles ne s’éteindra pas de sitôt.

Notre société a accueilli comme membre titulaire M. Bernard Cuvillier, ancien professeur d’anglais du lycée St Luc, ancien président de l’ASPEC, animateur du Cercle d’histoire locale de l’Université du temps libre de Cambrai, fin connaisseur des relations franco-polonaises à Cambrai et dans le nord de la France dont il a récemment dressé un tableau exhaustif il y a quelques temps à l’occasion du centenaire de l’arrivée massive de nos voisins européens après la 1ere guerre mondiale.

M. Jean Wiart vient d’être reçu aussi parmi nous récemment. Qui ne connait à Cambrai cet orfèvre ingénieux qui manie les métaux avec une dextérité insoupçonnée et conçoit de magnifiques ouvrages d’art ? Si chacun connait au moins de nom la statue de la liberté de New York, lui, la connait intimement si je peux me permettre cette expression. Mais il a aussi, comme vous le savez, conçu la flamme de la victoire de 1918 à Cambrai.

Nous avons aussi admis parmi nous en une seule fois et c’est la première depuis la création de notre institution deux femmes : Mesdames Corinne Florin et Bernadette Flahaut ce qui contribue à contredire ceux qui seraient tentés de taxer de misogynie notre société. Il faut reconnaître que nous avons attendu 185 ans pour accueillir en 1989 Mlle Térouanne. Ces jours derniers, ce sont MM. Jacques Bougenière de Quiévy et Michel Casiez de Busigny qui nous ont rejoints pour participer à nos activités.

Enfin nous avons vu revenir parmi nous avec plaisir M. Jean-Philippe Mafille que les contraintes de la fonction publique avaient éloigné de Cambrai pendant de nombreuses années.

Je dois vous dire à cet égard que ces 3 derniers confrères que je viens de citer ont bien voulu se dévouer et se prêter aux exigences de la règlementation en vigueur car ce sont eux qui ont dû vous contrôler lors de votre entrée dans la salle faute de quoi notre assemblée n’aurait pas pu se tenir. Qu’ils en soient vivement remerciés.

Comme vous vous en doutez, Mesdames et Messieurs, pour la 1ere fois depuis sans doute très longtemps, nos activités ont dû s’arrêter en raison de l’épidémie de la covid-19 et des mesures de confinement et de restriction des déplacements qu’elle a entraînés. Bien sûr, il y a eu, tant en France que dans le monde, -soyons en conscients- des conséquences bien plus graves que ces annulations de rencontres, mais en ce qui nous concerne, les activités de notre association s’en sont trouvées fort ralenties. Toutefois, et parfois un peu clandestinement pendant la période de confinement, il faut l’avouer, nous avons poursuivi discrètement le déménagement de notre bibliothèque et de nos archives et leur réinstallation dans nos meubles anciens restaurés et dans du mobilier récent plus sécurisé et plus fonctionnel. Ces nouvelles dispositions permettront d’accueillir, j’espère et c’est déjà le cas, des chercheurs venant consulter notre important fonds documentaire. Pendant le même temps, certains d’entre nous ne sont pas restés inactifs et ont tenté tant bien que mal de poursuivre leurs recherches malgré tous les obstacles : Fonds patrimoniaux du labo fermés, restrictions d’accès et véritable parcours du combattant aux Archives départementales du Nord mais aussi au Service historique de la Défense au château de Vincennes et ailleurs, dans les archives communales locales … Nos collègues ne se sont pas découragés et nos prochains tomes de mémoires, rassurez-vous, contiendront je n’en doute pas les fruits de leurs patientes recherches. Notre société a continué de vivre tant bien que mal et nous avons dû plusieurs fois nous résoudre à tenir nos réunions de bureau en vidéo-conférence. Nous avons dû aussi reporter d’un an notre traditionnelle séance solennelle.

Une nouvelle fois, vous découvrirez dans le tome 117 de nos mémoires qui est paru dans le courant de l’année mais qui vous sera proposé à la sortie si vous n’y avez déjà procédé en arrivant, le récit d’évènements cambrésiens et aussi extérieurs à notre région mais tellement passionnants que vous aurez du mal à vous en extraire. Ainsi, vous y découvrirez un grand panorama de l’histoire de la musique à Cambrai que l’on doit à notre ami Louis Tillet, depuis les temps les plus reculés mais aussi des noms prestigieux comme Guillaume du Faÿ, Josquin des prés, Jean Leleu, Jean Célestin Tingry et plus récemment le chanoine Edmond Dartus, maître de chapelle à la cathédrale que beaucoup d’entre vous ont connu. Inutile de rappeler que ces deux derniers furent des nôtres-et des membres éminents- à la Société d’émulation. Sujet plus souriant, M. Bernard Delmaire, professeur à l’université de Lille et membre correspondant de notre société vous fera revivre la place que tenaient les filles de joie à Cambrai au XVIe siècle. Enfin ne pouvant être exhaustif pour garder un peu de suspense et pour ne pas abuser de votre patience, je ne citerai pour terminer, que la très récente étude qui fut présentée lors d’une séance en octobre 2019 au sujet de la découverte d’un crâne qu’on avait supposé un moment pouvoir appartenir à St Géry en raison du lieu et des circonstances de sa découverte à la fin du XIXe siècle; hélas tout comme le linceul de Turin n’est certainement pas celui du Christ, le crâne n’a pu être celui de notre saint évêque selon les examens très poussés avec les techniques les plus avancées auquel nous l’avions soumis à un laboratoire de Pologne.

En novembre 2019, comme je l’avais annoncé lors de notre précédente séance solennelle nous avons fait éditer l’annuaire de nos membres titulaires depuis l’origine de notre société. Des lacunes n’ont pu être évitées et révèlent l’insuffisance d’informations sur des membres anciens. Les moyens modernes de stockage d’information que nous avons à notre disposition maintenant nous permettront de compléter en permanence ce travail et d’actualiser une prochaine année cet annuaire dont la diffusion fut volontairement limitée mais qui constitue un complément utile au tome 108 de nos mémoires « Mémoire de Cambrai » publié, en 2004 et que je viens de citer dans l’éloge de Michel Dussart puisqu’il en fut le coordonnateur.

Nous avions entrepris en 2017, l’actualisation du dictionnaire d’Eugène Bouly dont je vous avais également parlé la dernière fois. Mais cet important travail avance très lentement en raison des multiples recherches qu’il exige. Il nous faudra probablement plusieurs années encore pour aboutir à la sortie d’un supplément indispensable, l’édition actuelle comme vous le savez remonte à 1854.

Par contre, nous avons réalisé cette année une plaquette de présentation de notre Société d’émulation pour nous faire mieux connaître du public cambrésien et développer ainsi nos relations extérieures. Elle est à votre disposition à l’entrée de la salle.

Notre site internet voit une progression significative de ses visites grâce à sa rénovation et fait intéressant, de la part de visiteurs anglophones. Nous nous en réjouissons et nous nous y adaptons le mieux possible.

Nous suivons de près toutes les initiatives de recherches récentes : ainsi une étudiante en architecture, Mlle Elise Baudry a réalisé un mémoire très intéressant sur Laurent Fortier, architecte, né à Cambrai en 1867, membre titulaire de notre société d’émulation, très peu connu des cambrésiens mais qui a participé à la conception et à la réalisation de plusieurs bâtiments notoires lors de la reconstruction de la ville après la guerre de 1914-1918. De même un jeune professeur d’histoire de l’université d’Artois, M. Cyril Clerbout, membre correspondant de notre compagnie a soutenu récemment une thèse intitulée « L’abbaye du Saint-Sépulcre de Cambrai aux XVIIe et XVIIIe siècle : pouvoirs et relations d’une abbaye urbaine »

Nous entretenons toujours d’excellentes relations avec Mme Caroline Biencourt, archiviste diocésaine et avec des sociétés savantes dans le Nord et le Pas de Calais mais aussi dans toute la France, en Suisse et en Belgique avec lesquelles nous échangeons nos publications : Caen, Toulouse, Poitiers, Strasbourg, Chambéry, Neufchâtel, Mons pour ne citer que celles-là. Notre bibliothèque dispose ainsi d’un fonds très important d’ouvrages récents mais d’autres aussi très anciens, souvent admiré, parfois convoité.

Ce fonds très important, nous le devons aux nombreux dons de la part de nos membres et d’autres généreux donateurs : particuliers et institutions ainsi qu’à quelques achats auxquels nous procédons en permanence. En effet, les dates ne concordant pas exactement, il nous était impossible de fêter aujourd’hui le centenaire de la « renaissance » de notre société qui s’est concrétisé par la séance solennelle du 19 décembre 1920 sous la présidence d’honneur de M. Garin, maire de Cambrai.

Nous avions tout perdu : nos meubles, notre bibliothèque et nos archives partis en fumée dans le grand incendie de l’ancien hôpital St Julien allumé par l’occupant. Tout était anéanti, plusieurs de nos membres morts, comme le capitaine Sautai tué à l’ennemi dans la Marne en 1915, d’autres évacués et non encore revenus.

La 1ere de nos séances ordinaires s’est tenue le 8 juillet 1919 : 10 membres seulement avaient pu être présents. Le président Morand résume alors l’état d’âme de notre compagnie : « Ah ! Messieurs –dit-il-, la certitude que la richesse morale de notre Société n’a rien perdu de sa valeur ni de sa force, m’est indispensable, car je vois en elle le seul bien qui nous reste ». En effet, (pour oser un mauvais jeu de mots) notre société renait de ses cendres ; elle connaîtra d’autres épreuves très dures. Il ne m’appartient pas ici de retracer l’historique de notre société ce qui serait un peu ennuyeux mais sachez que nous avons toujours tenu et assumé nos missions. Aujourd’hui, nous nous réinstallons –dans un contexte moins mouvementé- dans une partie de ce que l’on appelle la maison Falleur, précédemment occupée par les services de la médiathèque après avoir vécu 55 ans dans l’immeuble voisin au-dessus de la bibliothèque des enfants. Et nous venons d’accueillir notre 478e membre titulaire.

J'en ai terminé, je donne maintenant la parole à Mgr Dollmann. Je vous remercie de votre attention.

Le président remercie Mgr Dollmann de la présentation de la cathédrale et donne la parole à Madame Clotilde Herbert et à Monsieur Dominique Solau qui ont mené pour la 1ere fois les travaux du jury du traditionnel concours de poésies que nous organisons depuis de très nombreuses années et qui présentent les lauréats. Ceux-ci donnent lecture de leur œuvre et sont chaleureusement applaudis.

La séance étant terminée, les participants sont invités à partager un rafraichissement gracieusement offert par la ville de Cambrai et bien sûr, à aller prendre connaissance du nouveau tome 117.

Concours de poésie 2021

Page mise à jour le 26/11/2021 à 9h56

Aucun commentaire
 

Espace membre

S'inscrire S'identifier

Pour accéder à votre espace membre, vous devez être inscrit.

Actualité

RÉUNION DE BUREAU N° 9
Jeudi 9 décembre 2021
Maison Falleur
Plus de détails...

Statistiques

Aujourd'hui :

0 visiteur en ligne 0 visiteur en ligne
0 visiteur aujourd'hui

Records :

5 visiteurs simultanément
le 24/11/2021 à 12h19
- - - - -
16 visiteurs le 24/11/2021

Retour en haut