Mis à jour le 01/08/17

Liens utiles :

Accueil | Flux RSS Flux RSS
Vous êtes ici : Accueil Fonds patrimoniaux législatives cambrésiennes 1906-1934
3 314 visiteurs depuis le 12/05/14

les élections législatives cambrésiennes de 1906 à 1934

Législatives de 1906 (6 et 20 mai) :

Dans la 1e circonscription de Cambrai, le candidat radical est Alfred Le Roy (49,91 % au 1er tour, élu au 2e tour avec 59,3%, et à Cambrai même 60,3% au 1er tour, 61% au 2e tour) ; le candidat « national » est Fernand Deligne (39, 3% au 1er tour, 40,4% au 2éme tour , et à Cambrai même 36,45% au 1er tour, 39% au 2éme tour) ; le troisième candidat est le socialiste SFIO Guelton, qui réalise 11,2% au 1er tour, à Cambrai même 3,3 %.

Législatives de 1910 (24 avril et 8 mai) :

Dans la 1e circonscription de Cambrai, le candidat radical est Alfred Le Roy (36,93 % au 1er tour, élu au 2e tour avec 54,3 %, et à Cambrai même 41% au 1er tour, 51,7% au 2e tour) ; le candidat « national » est Fernand Deligne (39,1% au 1er tour, et à Cambrai même 47%) ; le troisième candidat est le socialiste SFIO Campener, qui réalise 24,3% au 1er tour, à Cambrai même 11,9 %.

Législatives de 1914 (26 avril et 10 mai) :

Dans la 1e circonscription de Cambrai, le candidat radical est Alfred Le Roy (35,9 % au 1er tour, élu au 2e tour en l’absence d’autres candidatures et à Cambrai même 38,4% au 1er tour) ; le candidat « national » est Fernand Deligne (37,3% au 1er tour, et à Cambrai même 48%) ; le troisième candidat est le socialiste SFIO Beauvillain, qui réalise 26,7% au 1er tour, à Cambrai même 15,2 %.

Législatives de 1919 :

On passe à un scrutin de liste départementale à un tour. Il y a 23 députés à élire pour le Nord. Fernand Deligne est en 8éme position sur la liste « Union nationale et républicaine », qui n’aura que 5 élus.

Législatives de 1924 :

scrutin de liste départementale à un tour. Deligne est en 9éme position sur la liste « Entente républicaine démocratique du Nord».

Législatives partielles de décembre 1926 :

scrutin de liste départementale à un tour. Élection organisée à la suite des décès de Gustave Delory, Charles Saint Venant et Ernest Macarez.

Desjardins est premier de la liste de l’Union des Républicains du Nord. Mais c’est la liste d’Union Nationale républicaine qui remporte les 3 sièges.

Législatives de 1928 :

Retour aux législatives par circonscriptions.

Le 29 avril 1928 Jonathan Demolon est candidat aux élections pour les radicaux dans la 1e circonscription de Cambrai, qui englobe la ville. Elle correspond à la future 16éme circonscription du Nord. On est en période de fin cartel des gauches, alors que les radicaux déclinent et que les socialistes montent en puissance (un socialiste va être élu dans la circonscription voisine, la future 17éme). Jonathan Demolon arrive en 3e position avec 21,8% des voix, obtenant sur Cambrai même 31,6 %, ce qui représente la seconde position ; il se désiste pour le second tour en faveur du candidat socialiste. C’est un radical indépendant (centriste), Gabriel Delmotte, maire de Masnières, qui est élu.

Législatives de 1932 :

Le député sortant est Gabriel Delmotte, maire de Masnières, élu en 1928 sous l’étiquette radical indépendant (centriste). En 1932 il y a 5 candidats : comme déjà dit, Georges Desjardins, conseiller général, maire de Cambrai, sous l’étiquette radical-socialiste, qui a été choisi par le comité d’union démocratique de Cambrai dont il est la président. Ensuite il y a Delmotte, député sortant, sous l’étiquette parti républicain du nord, puis Picoux, républicain socialiste indépendant, Camier, socialiste SFIO et Glay, communiste. Au premier tour il y a ballottage favorable pour les radicaux indépendants (Delmotte) ; Desjardins fait un bon score et n’est distancé que de 266 voix par le socialiste en faveur de qui il se désiste. Camier est élu : c’est la première fois qu’un socialiste SFIO est élu dans la 1e circonscription de C ambrai. (dans la circonscription voisine, la 2eme de Cambrai, future 17éme du Nord ; il y avait déjà un socialiste depuis 1928)

Législatives partielles de 1934

Elles font suite au décès de Maurice Camier et confirment l’implantation socialiste et l’importance du courant modéré.

Page mise à jour le 17/08/2015 à 12h26

Aucun commentaire
 

Espace membre

S'inscrire S'identifier

Pour accéder à votre espace membre, vous devez être inscrit.

Statistiques

Aujourd'hui :

0 visiteur en ligne 0 visiteur en ligne
1 visiteur aujourd'hui
1 Anglais 1

Records :

4 visiteurs simultanément
le 27/04/2017 à 23h15
- - - - -
10 visiteurs le 12/07/2017

Retour en haut